Violences policières à Tunis

mercredi 31 août 2005

Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie

membre du Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l’Homme

Communiqué

Violences policières à Tunis

Le conseil national de la Ligue tunisienne pour la défense des droits de l’homme (LTDH) empêché une première fois par la police le 21 août 2005 a tenu ses travaux le 31 août 2005 à 15h heure locale, en dépit d’un impressionnant déploiement policier dans tout le quartier où se trouve le siège de la LTDH empêchant une petite partie des membres du Conseil ainsi que des invités d’entrer. Plusieurs personnalités se trouvent rassemblées devant le siège de la LTDH notamment Me Nejib CHEBBI, secrétaire général du PDP, Ahlem BELHAJ, présidente de l’association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) et Tarek BEN HIBA membre du CRLDHT.

Des bandes de voyous couverts par la police ont paradé devant le local de la LTDH en tentant d’enfoncer la porte par la force. Parmi eux, trois « gros bras » ont violemment agressé Abderrahmane Hédhili membre du Conseil national qui tentait de se diriger vers le siège. Ils l’ont mis a terre et roué de coups.

Les travaux du conseil national ont été levés vers 17 heures : les délégués présents ont unanimement réaffirmé leur volonté de tenir le congrès de la LTDH aux dates prévues : les 9-10 et 11 septembre 2005.

A l’heure où ce communiqué est rédigé, la police poursuit l’encerclement du local de la LTDH empêchant les délégués du Conseil national de sortir.

Paris, le 31 août 2005 à 17h


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021