Un bateau surchargé d’immigrants clandestins chavire au large de la Tunisie

Communiqué de l’Afvic

lundi 4 octobre 2004

04 octobre 2004

Encore un drame qui vient alourdir la longue liste des morts consécutifs a l’immigration vers la « forteresse Europe » cette fois ci, il s’est produit au large des côtes tunisiennes dans le gouvernorat de Sousse, une heure après que l’embarcation eut quitté la côte tunisienne pour tenter de gagner l’Italie.

Le bateau, parti de la petite plage de Chott Mariam, entre les villes de Hergla et Port El Kantaoui, se serait coupé en deux, 17 corps seulement avaient pu être repêchés a cette heure.

Onze personnes ont pu être sauvées par les forces dépêchées à leur secours (dix Marocains et un Tunisien), certains d’entre eux ayant pu regagner la côte à la nage.

L’Afvic a entrepris les démarches nécessaires, pour identifier les familles des victimes, un N° de téléphone est mis a la disposition des personnes qui peuvent avoir des informations susceptible de nous aider dans le travail d’identification : tel +212 23491261/ fax +21223491287.

En outre l’Afvic essai en vain, depuis les premières minutes de joindre les diplomates Marocains à Tunis pour connaître les démarches entreprises et s’enquérir de la situation sur place. A 11h00 un responsable qui requis l’anonymat nous a affirmer qu’a cette heure la représentation diplomatique Marocaine a Tunis n’a pas encore été informée par voie officielle du drame et par conséquent n’a pas encore réagit sur place.

L’Afvic se réserve le droit de réagir en temps opportun, dans un communiqué qui sera diffusé sur les causes des drames successifs qui endeuillent des centaines de familles dans l’indifférence totale des autorités et des responsables politiques.

Le bureau exécutif de l’Afvic


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021