Quand les auxiliaires de l’Etat tentent de violer les femmes sinistrées

vendredi 12 mars 2004

Le 28 février 2004, vers 1h30 un membre des forces auxiliaires a pénétré dans la maison de madame Latifa Massoudi, se situant dans la région de Aït Abdellah, à environ 35 km de la ville d’Al-Houceima.

Cet agent des forces auxiliaires, a prétendu qu’il a été mandaté par le Kaïd d’Aït-Abdellah, pour constater les dégâts que la maison a subi, et a tenté de lui faire croire qu’il allait intervenir pour qu’on la dédommage, qu’on lui apporte une tente et d’autres aides, puis a commencé à l’harceler sexuellement. Terrifiée, la jeune femme enceinte de quelques mois a commencé à crier au secours appelant ses voisins et les habitants du village qui ont tous accouru et ont arrêté l’agent.

Suite à cela le Kaïd a intervenu pour faire croire aux habitants que le coupable allait subir les châtiments les plus sévères, mais ceci n’a pas eu lieu.

Révoltés,les habitants sont tous sortis dans une grande manifestation pour exiger le retrait des forces auxiliaires.

Fait à Al-Houceima le 11/03/2004

ATMF, Association TIMMUZGHA Culturelle et Sociale.

NB : Traduit de l’arabe.


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021