Pour le respect des libertés démocratiques au Maroc, libération immédiate des militants

mardi 22 mai 2007

Les manifestations du 1er Mai au Maroc ont été marquées par de nombreuses arrestations dans plusieurs villes du pays.

Ces arrestations ont visé des citoyens membres de sections de l’AMDH, association marocaine des droits humains.

A delà de l’intimidation des manifestants, les autorités marocaines ont également eu recours à la torture, à des procès expéditifs qui ont donné lieu à des condamnation à des peines de prison ferme, sous le chef d’inculpation « d’atteinte aux valeurs sacrées du Royaume ».

L’ATMF soucieuse du respect des droits humains est solidaire avec les forces du progrès, ne peut qu’être solidaire avec l’AMDH et toutes les forces militantes pour un État de droit.

L’ATMF condamne fermement ces arrestations et exige la libération immédiate de tous les militants.

Enfin, l’ATMF appelle les autorités marocaines à être en adéquation avec leur discours sur l’état de droit et la fin de l’ère des atteintes aux libertés démocratiques.

Pour l’ATMF, Fouzia Maqsoud présidente


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021