Nouvelles expulsions de clandestins du Maroc

mardi 11 octobre 2005

mardi 11 octobre 2005, 13h32

OUJDA (AP) - Le Maroc a expulsé mardi un nouveau groupe de 140 clandestins originaires du Sénégal pour le troisième vol de ce type de quarante-huit heures.

De nouvelles expulsions par avion devraient avoir lieu dans la journée avec des clandestins venus du Mali, qui ont échoué dans leur tentative pour gagner l’Europe via les enclaves espagnoles du Maroc.

Environ 600 Sénégalais et 606 Maliens ont été regroupés à Oujda, à la frontière algérienne, de manière temporaire en attendant leur expulsion vers leur pays d’origine.

Le Maroc a essuyé de nombreuses critiques pour sa gestion des tentatives massives et répétées de groupes de clandestins pour pénétrer à Ceuta et Mellila, situées dans le nord du Maroc. Prêts à tout pour passer en Europe, de nombreux Africains se sont jetés à plusieurs reprises contre les barrières en barbelé qui protègent les deux territoires alors que la police marocaine ouvrait le feu contre eux.

Une douzaine de clandestins ont été tués et de nombreux autres ont été blessés par balle ou par les barbelés.

Amnesty International a vivement critiqué mardi l’attitude de l’Union européenne pour sa politique en matière de réfugiés, déplorant que les 25 Etats-membres préférent empêcher ces clandestins d’entrer sur le territoire européen que de leur apporter une protection adaptée.

"La ligne générale de la politique européenne semble consister à empêcher les gens d’entrer dans l’UE à tout prix", a déploré Dick Oosting, directeur du département UE de l’organisation de défense des droits de l’homme.

Les ministres de l’Intérieur et de la Justice de l’UE évoqueront la question de l’immigration clandestine mercredi lors d’une réunion au Luxembourg. AP


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021