Non à la remise en cause des acquis des mineurs

Communiqué de Presse :

jeudi 20 octobre 2005

Depuis lundi 17 octobre 2005, 80 mineurs occupent le siège de l’ANGDM (agence nationale pour la garantie des droits des mineurs à Noyelles sous Lens) pour exiger que leurs acquis ne soient pas remis en cause.

Cette action, initiée par la coordination régionale des mineurs CGT a été rejointe par l’AMMN (Association des mineurs marocains du Nord) et par des mineurs d’autres bassins miniers français.

L’ANGDM qui gère les logements réclame des loyers aux mineurs alors que la gratuité était assurée suite aux accords signés à la fermeture des mines.

Depuis plusieurs années, les houillères ont une pratique récurrente : S’attaquer aux acquis sociaux des mineurs à chaque fois que l’occasion se présente : chauffage, logement, sécurité sociale...

Les mineurs exigent le respect plein et entier de tous leurs acquis sociaux et de toutes les prestations auparavant servies et le respect des acquis statutaires, conventionnels, usuels...

L’ATMF, qui a toujours été aux côtés des mineurs dans leur lutte pour la dignité, soutient leurs justes revendications et dénonce toute mesure discriminatoire.

Paris, le 19 octobre 2005

Association des Travailleurs Maghrébins de France

10, rue AFFRE 75018 - Paris

tél : 01.42.55.91.82 / fax : 01.42.52.60.61

national@atmf.org ; www.atmf.org


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021