Migrants subsahariens au Maroc communiqué à propos du rassemblement du 18 mai 2004

mercredi 19 mai 2004

A l’occasion du rassemblement qui s’est déroulé le 18 Mai 2004, une délégation composée de représentants de l’ATMF, de l’ASHDOM et de la LDH, ont rencontré l’Ambassadeur du Maroc en France.

La délégation lui a soumis au nom de la dizaine d’organisations signataires , un texte de protestation sur les conditions de vie des migrants africains au Maroc et lui a demandé de relayer la protestation auprès du gouvernement marocain.

L’ Ambassadeur a réfuté toute atteinte aux Droits de l’Homme, en appuyant son analyse sur le fait que le Maroc a des lois et qu’elles doivent être respectées, que le Maroc est un pays pauvre et qu’il ne peut accueillir toute la misère de l’Afrique et que le Maroc est un état souverain et qu’il ne peut pas être considéré comme un sous traitant de l’Europe.

Les membres de la délégation ont réitéré les revendications, en l’occurrence :

-  Respect de la dignité des migrants
-  Arrêt des persécutions et de la répression
-  Création de centres d’accueil

La délégation fera la même démarche auprès des autorités algériennes et européennes.

Paris le 19 Mai 2004

CIMADE, GISTI, ATMF, ASDHOM, MRAP, IDD, LDH, Migration Santé, Coordination Nationale des Sans Papiers, CEDETIM, UJM, FASTI, Convergences des Démocrates Marocains...


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021