ATMF Nancy

Maroc : les réformes initiées par le roi répondent-elles aux revendications du peuple marocain ?

lundi 19 septembre 2011

Conférence – Débat Animé par :

Zineb El Rhazoui : Journaliste, membre du mouvement du 20 février, co-fondateur de MALI (Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles - Maroc)

Ayad Ahram : Secrétaire général de l’ASDHOM (Association de défense des droits de l’homme au Maroc)

MJC Lillebonne : 14, rue du Cheval Blanc 54000 Nancy Mercredi 30 novembre 2011 à 20h.

Entrée libre

Le début d’année 2011 a connu une intensification des révoltes arabes avec la chute des présidents tunisien et égyptien. Le 20 février, inspirés par ces exemples, des milliers de Marocains, descendent dans les rues pour entamer leur « révolution », à l’appel du Mouvement du 20 février. Qu’ont-ils obtenus six mois après le début de ce vent de révolte au Maroc ? La réforme de constitution, l’une des rares concessions « arrachée » à la monarchie marocaine a été rédigée par le pouvoir et proposée au référendum dans des conditions anti-démocratiques. Cette nouvelle constitution répond-elle aux revendications du peuple marocain et reflète-t-elle réellement sa volonté ?

Organisé par l’ATMF et soutenu par le comité de soutien au mouvement du 20 février de Nancy-Metz et par le collectif Nancéien de solidarité avec les peuples en lutte pour la démocratie, la liberté et la justice sociale

Lire le programme :

PDF - 5.8 Mo
Flayer Printemps arabe à Nancy[1]

Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021