Maroc : Rafles et violences à l’encontre des migrants et demandeurs d’asile subsahariens

vendredi 26 octobre 2007

L’Asociation des réfugiés et demandeurs d’asile congolais au Maroc, ARCOM a le regret de vous informer que la police marocaine est descendu cette nuit dans le quartier de TAKADOUM à Rabat à arrêter plusieurs migrants, demandeurs d’asile et réfugies de l’Afrique subsaharienne. deux bus pleins des dont un est en route en ce moment vers OUJDA plein de migrants et demandeurs d’asile.

Pendant la rafle ; il y a eu torture et de coups sur les demadeurs d’asile et les réfugiés qui revendiquent la reconnaissance de papiers du H.C.R.UN dont ils disposaient. il y a un cas d’un demandeur d’asile nigérien qui est copieusement tabassé par la police et on l’a amené à l’hopital.

L’ARCOM condamne et dénonce les actes barbares exercés sur les migrants, les demandeurs d’asile et les réfugiés subsahariens. ces actes frisent le racisme dans la mesure où au bureau du H.C.R Rabat il y a pleins des réfugiés libanais, irakiens, palestiniens et autres, mais quand il y a rafle, il n’y que les subsaharienns qui sont arrêtés et refoulés.

L’ARCOM demande au bureau du H.C.RUN Rabat de revoir ces négociations avec les autorités marocaines, qui acceptent sur le papier la présence des réfugiés, mais dans la pratique c’est l’ignorance totale des papiers délivrés aux réfugiés et demandeurs d’asile.

Nous lançons un appel pressant à toutes les associations de défense de droit de l’homme marocaine comme européenne ou américaines de venir en aide à ces migrants et réfugiés que l’on a traité de manière sauvage cette nuit et qui sont en route pour Oujda.

Nous vous donnerons la suite de ces évènements.

Emmanuel MBOLELA Président ARCOM contact : 212 69 95 99 04


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021