MARDI 5 AVRIL : MOBILISATION DES TRAVAILLEURS SANS-PAPIERS A LA DIRECTION GENERALE DE POLE EMPLOI

lundi 5 avril 2010

APRES L’OCCUPATION DU POLE EMPLOI VICQ D’AZIR LE 30 MARS, LES TRAVAILLEUR(SE)S SANS-PAPIERS ET LEURS SOUTIENS APPELLENT A UNE NOUVELLE MOBILISATION A LA DIRECTION GENERALE MARDI 5 AVRIL

Mardi 30 mars, 200 sans-papiers et militants syndicaux et associatifs (Droits devant !!, ATMF, ATTAC, SUD TRAVAIL, SOLIDAIRES, SNUTEFI FSU, SNUI, Solidaires SUD Emploi, CSP 17ème, Ministère de la Régularisation de la rue Baudelique...) ont occupé le Pôle Emploi (anciennement ASSEDIC - ANPE) de la rue Vicq d’Azir pour dénoncer à nouveau le racket dont sont victimes les travailleurs et les travailleuses sans-papiers.

Le but de cette action était double :

- Obtenir une rencontre avec M. CHARPY, Directeur Général de Pôle Emploi, ainsi que M. WAUQUIEZ, ministre de tutelle, afin qu’ils s’expliquent sur les ordres donnés à des agents de Pôle emploi de vérifier l’authenticité des identités, afin d’exclure les travailleur(se)s sans-papiers de l’inscription à Pôle Emploi.

- Dénoncer le fait que ces travailleurs sans-papiers qui cotisent ne puissent bénéficier des allocations de chômage lorsqu’ils sont licenciés (par milliers depuis le décret Hortefeux de juillet 2008) et se retrouvent sans aucune ressource après avoir été expulsés du territoire.

La répression et le mensonge au lieu du dialogue !

Dans un premier temps, un fax précisant notre demande a été envoyé à la Direction Générale (DG). Deux heures plus tard, après maintes tergiversations, la DG s’engageait à dépêcher sur place le directeur régional... et 30 minutes après, demandait la réquisition des forces de police pour nous expulser et nous embarquer. Face à un déploiement disproportionné de gardes mobiles, accompagnés des cars de ramassage, les sans-papiers et leurs soutiens décidaient de quitter les lieux et d’appeler immédiatement à une nouvelle action au siège de la Direction Générale de Pôle Emploi.

Cette attitude déplorable et malhonnête de la direction de Pôle Emploi illustre bien l’incapacité du gouvernement et de ses directeurs d’administration à regarder la vérité en face.

Aujourd’hui, nul ne peut ignorer la situation intolérable de non droit des travailleurs sans papiers. Pourtant, certains responsables politiques et administratifs s’entêtent à réprimer plutôt que d’écouter et à reculer pour mieux sauter, tant la détermination des sans-papiers est intacte et ne faiblira pas jusqu’à la régularisation de toutes et tous.

Face au mépris et à l’aveuglement :

MOBILISATION MARDI 5 AVRIL A 15H A LA DIRECTION GENERALE DE POLE EMPLOI 1, AVENUE DU DOCTEUR GLEY PARIS XXe (métro : Porte des Lilas)


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021