Libérations en Tunisie : triomphe de la lutte

mercredi 1er mars 2006

Les militants de l’ATMF ont accueilli avec soulagement la nouvelle de la libération des internautes de zarzis et de 76 autres détenus politiques du parti interdit d’Anahdha.

Après la confusion du week-end dernier, Hamza Mahrouk, Omar Farouk Chlendi, Omar Rached, Abdel-Ghaffar Guiza, Aymen Mcharek, et Ridha Bel Hajj Brahim, tous originaires de Zarzis au sud tunisien ont finalement pu rejoindre leur famille hier. En effet, leur libération avait été annoncée dans le cadre de la grâce présidentielle samedi avant d’être démentie dimanche. Les militants d’Anahdha avaient quant à eux été libérés la veille, il s’agit essentiellement de détenus en fin de peine, le journaliste Hammadi Jebali qui était condamné à 16 ans de prison en avait déjà purgé 15 au moment de sa libération.

l’ATMF qui se réjouit de ces libération, tient à saluer toutes celles et ceux qui luttent pour le triomphe des libertés et pour le respect des droits humains en Tunisie, c’est leur détermination qui a permis cette victoire.

Ces libérations ne sont pas sans nous rappeler que dans les prisons tunisiennes d’autres détenus politiques restent privés de liberté, que des journalistes sont condamnés à des peines de prison ferme au Maroc, et qu’en Algérie le caricaturiste Dilem vient d’être condamné à un an de prison alors que les familles de disparus encourent de gros risques avec l’adoption de la charte pour la paix et la réconciliation nationale.

Nous appelons donc l’ensemble des démocrates et des citoyens à redoubler de vigilance et à poursuivre la lutte pour les libertés et les droits auxquels aspirent les peuples.

La présidente, Fouzia Maqsoud


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021