Le président de l’ATMF victime d’abus de la police

vendredi 22 août 2003

Aujourd’hui le 22/08/2003, à 17h.55’, Rue Ordener nous assistons encore une fois aux abus de la police nationale. En effet, à cette heure là Monsieur Noureddine MAHLOUL président de l’Association des Travailleurs Maghrébins de France, avait stationné sa voiture, le moteur en marche, avec les feux de détresse. Il est descendu en compagnie de sa fille de quinze ans quelques instants, le temps d’un renseignement auprès d’un commerce situé au 133 rue Ordener. Dans sa voiture se trouvaient ses trois enfants de bas âges des jumeaux de 11 ans et un petit garçon de cinq ans. Deux agents de la police nationale s’étaient arrêtés pour le verbaliser depuis leur voiture, les voyant accomplissant leur travail, monsieur MAHLOUL s’est adressé à l’agent qui établissait la contravention pour lui expliquer qu’il allait partir. L’agent ne voulant rien savoir, monsieur MAHLOUL a laissé faire et a continué sa demande de renseignement auprès du commerçant. La verbalisation établie (135 euros au motif de stationnement dans un couloir de bus), l’agent immatriculé 452079 service 018 a placé la contravention sur le pare brise et a invité monsieur MAHLOUL à partir. Ce dernier, lui a dit qu’il allait justement partir ce qui n’a pas à priori été apprécié par l’agent concerné, d’autant plus que monsieur MAHLOUL lui a fait savoir que c’était un agissement démesuré vu que le moteur était en marche et que ses enfants se trouvaient dans la voiture. Finalement monsieur MAHLOUL est monté dans sa voiture pour partir, c’est à ce moment là que l’agent est revenu le sommant de couper le moteur et l’accusant d’outrage à agent, sommation à laquelle l’intéressé s’est immédiatement soumis. A peine sorti de sa voiture Monsieur MAHLOUL s’est trouvé menotté et brutalement mis dans la voiture de police tel un vulgaire criminel, devant ses enfants traumatisés en larmes et en présence de citoyens outrés. Monsieur MAHLOUL a été emmené au commissariat alors que ses enfants mineurs de 15, 11 et 5 ans sont restés seuls abandonnés en pleur dans la voiture sans aucune assistance ou présence de personne majeure. Arrivé au commissariat, les mains menottées, l’agent en question a procédé à la vérification de l’identité de l’intéressé, c’est à ce moment qu’il s’est rendu compte que monsieur MAHLOUL fait partie de l’ATMF dont le siège national se trouve 10 rue Affre 75018, association implantée dans le quartier depuis 20 ans. La structure est connu par les institutions nationales et locales ainsi que par les citoyens du quartier pour son travail quotidien pour une citoyenneté participative de devoir et de droit. L’association qui n’a de cesse dénoncé les abus et les bavures policières particulièrement au 18ème, se trouve aujourd’hui victime en la personne de son président de ces mêmes agissements contre lesquels elle lutte. L’agent a procédé à la libération de monsieur MAHLOUL abandonnant l’accusation d’outrage à agent !!! Devant cette attitude pour le moins démesurée et provocatrice, ayant entraîné un traumatisme chez les enfants mineurs, et l’humiliation de Monsieur MAHLOUL l’Association des Travailleurs Maghrébins de France tient encore une fois à dénoncer ces attitudes excessives à l’égard des citoyens. Nous exigeons que les pouvoirs publiques prennent leur entière responsabilité, pour éviter que « le tout sécuritaire » prêché par monsieur le ministre de l’intérieur ne devienne un prétexte pour porter atteinte aux droits de nos concitoyens. Nous demandons enfin qu’une enquête soit ouverte pour que toute la lumière soit portée sur cette fâcheuse affaire.


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021