La marche européenne des sans-papiers : programme

dimanche 6 juin 2004

Dimanche 6 juin :

8H30 - départ de la Bourse du travail de Lille : marche jusqu’à Seclin où le comité de lutte des privés d’emploi CGT de Seclin accueillera ces marcheurs entre le 11h00 et 11h30 devant l’Union Locale CGT de Seclin, Place St Piat. ( boissons, repas). Les organisations syndicales, associatives et politiques ainsi que les soutiens individuels sont invité à les venir les accueillir et à marcher avec eux de Lille à Seclin Vers 14H : déplacement en voitures ( appel est lancé aux soutiens, organisations de prévoir des voitures) vers Lens. 16h - rendez-vous place Cantin à Lens - locaux de la CGT marche de Lens à Avion où les marcheurs seront accueilli par la Mairie qui met à leur disposition pour la nuit, une salle ( salle Jorion) Repas offert par la FSU et CGT Une conférence de presse y sera organisée avec la CGT, la FSU, des élus PCF, VERTS, le Maire d’Avion...

Lundi 7 juin :

café et casse-croûtes offert par la municipalité d’Avion marche d’Avion à Arras arrivée sur Arras (62) : Rendez vous à 15H00 en bas de la Côte de Ste Catherine.(église)

Dès 20h00 débat puis soirée animée et colorée avec la troupe " aidons les enfants de BLEA " ( musique et danses africaine ) au centre Colluchi des Restos du Cœur à BEAURAINS*. (barbecue et thé)

Mardi 8 juin :

Départ en car d’Arras jusqu’à Beauval

12H : Barbecue à Beauval avec des sans travail ( une usine vient de fermer )

14h : marche sans papiers et sans travail jusqu’à Amiens (17km)

à Amiens rassemblement à 15H : ce rassemblement partira à la rencontre des marcheurs pour ensuite ensemble marcher jusqu’à Rivery où ils seront accueilli spar la Mairie

Hébergement sous tente - Couscous

soirée débat

9 juin : Creil

Le collectif d’Amiens déposera les marcheurs à CLERMONT(60) pour 11H Puis les marcheurs ferons CLERMONT - CREIL (15Km) Le programme est le suivant :

11H, départ de la marche du Parking de ALDI (Sortie de Clermont) direction Creil.

A partir de 15H, la marche arrivera par Laigneville, traversera Nogent puis Creil (Place Carnot) jusqu’à Montataire.

Place Carnot à CREIL : collation apportée par les militantes et militants du le comité de parrainage et de collectif Creillois des sans papiers .

Arrivée à Montataire (vers 16H30, repos, possibilité de prendre des douches).

De 18H à 20H, conférence de presse et débat public, salle de la Libération à Montataire, sur la situation des sans papiers en Europe.

20H Repas offerts par l’UD-CGT, les villes de CREIL, VILLERS et MONTATAIRE.

Il y a aura deux lieux d’hébergements :
- Le centre des cadres sportifs des mairie des CREIL et VILLERS.(60 personnes)
- Le centre aéré de la ville de MONTATAIRE.(40 personnes)

Départ le lendemain 9H30 vers SARCELLE(95).
- La mairies de MONTATAIRE met à disposition son bus.(55 places)
- Les mairies de VILLERS et CREIL finance un bus de CREIL à SARCELLE.(55 places) 10 juin : Argenteuil

11 juin : Saint Denis

12 juin : Manifestation à 14H, place de la République ( jusqu’à Matignon - dépôt du memorandum)

************************************************************************ La marche européenne des sans papiers fera escale à CREIL le mercredi 9 juin 2004.

Lors du Forum Social Européen qui s’est déroulé à Paris/Saint-Denis en novembre 2003, a été proposée l’organisation d’une manifestation européenne.

A l’occasion du débat européen et des élections européennes et sur l’initiative de la coordination nationale des SANS PAPIERS en lutte, une marche a démarré de Bruxelles le 31 mai 2004 en direction de Paris pour interpeller les dirigeants et les candidats européens sur la situation dramatique des sans papiers en Europe et pour obtenir la REGULARISATION DE TOUS LES SANS PAPIERS.

Alors que toutes les études prévoient une diminution de la population en âge de travailler pour l’horizon 2020, il se trouve malgré tout en France et en Europe des responsables politiques qui font de l’immigration leur fond de commerce électoraliste et d’autres qui évitent de prendre une position claire sur le sujet.

Nous interpellons ces derniers afin qu’ils se prononcent clairement et prennent des engagements sur le fait qu’aucun être humain ne peut être illégal et sur l’abolition de la nouvelle forme d’esclavage qu’est le travail clandestin.

Nous en appelons à votre vigilance pour faire barrage à cette xénophobie, ce racisme, cette indifférence généralisée et ces stratégies de mise à l’index d’hommes, de femmes et d’enfants qui se trouvent pris en otage dans des manoeuvres politiques sur lesquelles ils n’ont aucun pouvoir.

Il est essentiel de faire avancer la démocratie réelle, les droits sociaux réels, l’égalité des droits, la question de la reconnaissance réelle par les Etats du fait incontournable de la société multiculturelle et multinationale dans les pays européens.

Nous faisons appel à toutes et tous pour soutenir et engager des démarches concrètes pour l’amélioration des conditions d’accueil des immigrants en France et en Europe par leur insertion sociale, économique et politique dans ce grand ensemble que nous voulons être l’Europe sociale des peuples et pour laquelle nous nous battons.

La marche européenne des sans-papiers fera escale à CREIL le mercredi 9 juin 2004.

A cette occasion, le comité de parrainage et le collectif Creillois des sans papiers appellent les habitants de l’agglomération creilloise à exprimer leur soutien à cette initiative.

Soyons nombreuses et nombreux à accueillir et à participer :

11H, départ de la marche du Parking de ALDI (Sortie de Clermont) direction Creil.

A partir de 15H, rejoignez la marche qui arrivera par Laigneville, traversera Nogent puis Creil (Place Carnot) jusqu’à Montataire.

De 18H à 20H, conférence de presse et débat public, salle de la Libération à Montataire,

sur la situation des sans papiers en Europe.

Samedi 12 juin à 14H place de la République à Paris

manifestation de soutien aux sans papiers.

L’accueil de la marche est soutenue par des citoyens et des organisations : ATTAC, LDH, Le CRI, MRAP, Oxygène, UD-CGT, FSU, Sud PTT, Les Verts, LCR, PCF.

**************************************************************************************

Cette marche a le soutien de la Coordination contre les Rafles et les Expulsions et pour la Régularisation de Belgique (CRER), Sub Terra (Belgique), Assemblée des Voisins d’Ixelles (Belgique, voisins des sans papiers raflés), Collectif de Résistance aux Centres pour Etrangers/CRACPE (Liège/Belgique), un membre de la Communauté Équatorienne victime des rafles.

La CGT Confédérale, la FASTI, l’ATMF, Les VERTS, SUD Education, LO, le Collectif de Pratiques et de Réflexions Féministes "Ruptures", la LCR, la Fédération des Bouches-du-Rhône de la LDH, le PCF, la Coordination Communiste, la FSU, les Alternatifs, la CNT viennent de manifester leur soutien à cette marche européenne. Nous attendons la solidarité de toutes les forces sociales, démocratiques et anti-racistes à celle-ci tant en France que dans tous les pays européens.

*************************************************************************************

La commission « migrations » du syndicat santé social de la CNT tient à affirmer son soutien à la marche européenne des sans papiers et sa solidarité avec la lutte des sans papiers pour la revendication de leurs droits.

A l’heure où l’Europe s’élargie et où de nouveaux marchés s’ouvrent a ses capitalistes, ses frontières, elles, se resserrent. Les lois régissant les migrations, en conformité avec les orientations politiques européennes, se montrent de plus en plus restrictives et xénophobes. Plus que jamais, les immigrés et les sans papiers sont l’objet de contrôles permanents et victimes d’une répression accrue. Pour eux, la construction européenne, c’est l’Europe des charters, des zones d’attente et des centres de rétention !

Seuls les intérêts nationaux et l’obsession sécuritaire servent de support aux politiques migratoires mises en place par les différents gouvernements. Le manque de main d’œuvre qualifiée et le déficit démographique sont les arguments invoqués pour justifier la « nécessité » de régulariser. Cette logique « utilitariste » de l’immigration, qui est totalement étrangère aux notions de liberté de circulation et de solidarité, ne tient en aucun cas compte de l’individu.

Les travailleurs sans papiers sont pour leur part les plus exposés à l’exploitation patronale. Représentant une main d’œuvre à faible coût et corvéable à merci, les patrons y voient le moyen de « délocaliser sur place » et de baisser ses coûts de production. Et l’état veille à maintenir à disposition une réserve constante d’hommes et de femmes dans une situation de précarité administrative afin de satisfaire les besoins du libéralisme économique.

Côté répressif, le nombre d’expulsions devrait s’accroître cette année pour atteindre au moins 24000 et l’ouverture de nouveaux centres de rétention est prévue. Par ailleurs, la construction de ces derniers ainsi que leurs services annexes, tels que le transport des personnes retenues, sont promis à la privatisation. Alors que les sans papiers deviennent une marchandise, la répression crée des marchés !

Face à l’oppression patronale et à l’état policier, la CNT appelle à l’unité entre travailleurs français et travailleurs immigrés, pour l’égalité des droits et un partage équitable des richesses.

C’est pourquoi la commission « migrations » du syndicat santé social de la CNT se porte solidaire de la lutte des sans papiers pour exiger leur régularisation et revendique :

- La liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous

- La suppression des frontières et de l’espace Schengen

- La fin des expulsions et la fermeture de tous les centres de rétention

- La liberté pour toutes les personnes emprisonnées pour irrégularité de séjour

- Le retrait de toutes les lois régissant l’entrée et le séjour des étrangers

La commission « migrations » du syndicat santé social RP de la CNT


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021