HALTE A LA RÉPRESSION ET AUX DISPARITIONS

vendredi 22 avril 2011

Collectif d’algériennes et d’algériens en soutien aux luttes pour le changement et la démocratie en Algérie.

HALTE A LA RÉPRESSION ET AUX DISPARITIONS !

Une main de fer dans un gant de velours ! D’un côté le pouvoir ne cesse de promettre l’ouverture politique et la consécration de la démocratie et de l’autre aucune manifestation et aucune action de contestation n’échappe à la répression.

Le procureur général du tribunal de Mostaganem a inculpé Dalila Touat de deux chefs d’accusations « Pour incitation à attroupement non armé aux moyen de tracts non autorisés ». Son procès se tiendra le jeudi 28 Avril, elle risque un an de prison ferme. Chômeuse de longue durée, Dalila TOUAT, a été arrêté le 16 Mars 2011 pour avoir distribué des tracts appelant à un rassemblement du comité national des chômeurs à Alger.

Ahmed Kerroumi, militant du MDS et membre de la CNCD-Oran n’a pas donné signe de vie depuis Mardi dernier où il a passé la matinée au CRASC (Centre de Recherches en Anthropologie Culturelle) où il mettait les dernières touches à un colloque qu’il préparait pour le lendemain. Vers midi, il avait reçu un coup de fil de la part d’une personne avec qui il a fixé un rendez vous. Depuis, sa famille et ses amis n’ont pas de nouvelles de lui. Nous rappelons que l’Algérie à signé la convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. L’Etat doit prendre toutes les mesures nécessaires pour diligenter des enquêtes.

Le journaliste Khaled Sid Mohand, de nationalité algérienne, résidant à Damas en Syrie, a été arrêté à son domicile à Damas par la police syrienne le samedi 9 Avril 2011 et a disparu depuis. Nous exigeons des autorités algériennes qu’elles sortent de leur mutisme et qu’elles demandent aux autorités Syrienne une libération immédiate et des explications sur cette atteinte insupportable à l’intégrité physique de notre compatriote.

Soyons nombreux, mardi 26 avril 2011, à partir de 18 heures, devant l’ambassade d’Algérie à Paris, 50, rue de Lisbonne 75008 Paris (métro Monceau).

Non à la répression, aux disparitions et à la détention au secret. Tout notre soutien pour le changement démocratique en Algérie.

Contact : soutien.algerie@mailfr.com


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021