Evènements de Ceuta communiqué de l’AFVIC

vendredi 30 septembre 2005

Monsieur José Luis Rodriguez Zapatero, Premier ministre Espagnole et Monsieur Driss Jettou, Premier ministre marocain, se sont félicités des résultats réalisés au niveau de la lutte contre l’immigration clandestine, le jour même où cinq migrants d’origine subsaharienne ont été sauvagement tués par des balles en caoutchouc tirées par des agents de sécurités.

D’après les témoignages recueillis par l’Afvic, les autorités ont utilisé des moyens humains et matériels qui dépassent l’ampleur de l’événement. des tirs de feu, des bombes lacrymogène et une alerte général a été lancée au niveau de la région.

Alors que nous nous attendions a une enquête Maroco-Espagnole pour délimiter les responsabilité, les sécuritaires se sont lancés dans une chasse sans pitié contre les migrants au niveau deux cotés de la frontière. Plus de 1000 agents de sécurités, des hélicoptères et plus de 60 voitures ont été mobilisés. Vu la situation actuelle, les Ongs sur place n’ont pas pu présenter les aides humanitaires. Plus de 600 migrants se trouvent actuellement isolés du reste du monde sans vivres, sans médicament. Les appels parvenus à l’AFVIC, confirme un besoin urgent en produit alimentaires et médicaments

AFVIC affirme que les événements de CEUTA sont le plus grand témoignage de l’échec de l’approche sécuritaire, le SIVE ne peut en aucun cas stopper les flux migratoires au contraire il fait affronter les migrants à plus de risque et engraisse les mafia de trafic humains.

AFVIC fait part à l’opinion publique de son inquiétude vis à vis de la situation dramatique conséquentes des graves violations des droits de l’homme enregistrés dans cette Zone de non droit, condamne ce mépris à la vie humaine, et appelle à une mobilisation générale pour dénoncer ce drame humanitaire.


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021