Déclaration à l’occasion de la journée internationale des Migrants

mercredi 17 décembre 2003

Nous soussignées, associations des travailleurs issus de l’immigration, tenons à rappeler que 13 ans après le vote de la convention des Nations Unies pour la protection des droits des Migrants et de leurs familles les 18 décembre 1990, seuls 25 Pays du tiers-monde l’ont ratifié, dont aucun état riche ou européen !

Cette convention, loin de créer de nouveaux droits, n’aspire qu’à faire appliquer les droits fondamentaux de l’homme tels qu’ils sont reconnus universellement aux nouveaux damnés des temps modernes qui sont les immigrés et les réfugiés

Nous associations d’immigrés, dénonçons à cette occasion l’hypocrisie des politiques européennes qui refusent de reconnaître l’égalité entre les citoyens vivant en Europe, pire les institutions européennes et nationales s’opposent au droit de vivre en famille, elles fragilisent le séjour des étrangers par des lois régressives, elles remettent en cause le droit aux soins, elle criminalise l’immigration en situation irrégulière, elle transgresse les valeurs humaines par des expulsions collectives et elles créent des citoyens à plusieurs niveaux par la négation des droits politiques.

En même temps, ces politiques légitiment les discours de haine, d’exclusion, de racisme et d’islamophobie.

Nous lançons un appel au Parlement européen, à la commission et au conseil, pour que l’Europe puisse ratifier cette convention conformément aux valeurs des droits de l’homme sur lesquels elle s’est bâtie.

Rappelons que l’Europe n’accueille que 15 Millions d’immigrés sur les 175 Millions de par le monde. Au moment où elle s’élargit et impose des critères de droits de l’homme au pays candidats, elle ne peut que se renforcer par l’adoption de cette convention internationale qui protège les plus vulnérables d’entre les résidents de cette Europe.

Premiers signataires : France

ATMF ( Association des travailleurs Maghrébins de France)

FTCR ( Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux rives )

ACORT ( Assemblée citoyenne des originaires de Turquie )

AMF ( Association des Marocains en France )

ATF (Association des Tunisiens de France)

Pays-Bas

EMCEMO ( Centre euro-méditerranéen des migrations et développement )

KMM ( Association marocaine des Droits de l’Homme en Hollande )

MVVN ( Union des Femmes Marocaines aux Pays-Bas )

KMAN ( Association des Travailleurs Marocains aux Pays-Bas)

SMR ( Conseil des Marocains à Amsterdam )

AKNARIJ

Belgique

Espace Culturel Nord-Sud

Espagne

Association des Travailleurs Marocains aux Baléares

Contact presse : Inès CHEKIR à l’ ATMF - 10, rue Affre - 75 018 PARIS Tel : 01 42 55 91 82 / Fax : 01 42 52 60 61 / national@atmf.org


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021