Contre le « mur de l’apartheid » et contre toute tentative de désinformation visant à le légitimer.

mercredi 18 février 2004

Le gouvernement israélien a entreprit en avril 2002 la construction d’un mur d’apartheid en Palestine. Ce mur est l’étape la plus avancée de la politique coloniale israélienne. Il s’agit de briser les territoires palestiniens occupés en une série d’enclaves et de bantoustans étroitement contrôlés par Israël. 15 ans après la chute du mur de Berlin, ce mur est indéfendable aux yeux l’opinion publique internationale. Face à l’élargissement de la contestation contre le mur et la colonisation et leurs répercussions sur la population palestinienne, le gouvernement israélien a fait appel à un groupe mondial de communication, Publicis, pour mener en Europe une campagne de communication mensongère pour "améliorer" l’image du mur. Ainsi, Publicis, comme d’autres multinationales, au nom du profit, n’hésite pas à cautionner des politiques criminelles contre les peuples. Ceci intervient au moment où siège à La Haye la Cour internationale de justice pour statuer juridiquement sur la légalité du mur. Une cour que le gouvernement d’Ariel Sharon a décidée de boycotter, préférant biaiser le débat politique par de la désinformation plutôt que de se soumettre à la légalité internationale.

Nous appelons :
- le gouvernement français à prendre position contre ce mur auprès de la Cour internationale de justice qui s’ouvre le 23 février à la Haye ;
- à l’arrêt immédiat de la campagne de communication que mène Publicis pour légitimer le mur ;
- les élu-e-s locaux, parlementaires nationaux et européens à prendre position contre le mur et pour son démantèlement ;
- les citoyennes et les citoyens à participer à la campagne internationale "stop le mur" et d’exprimer le plus largement leur solidarité avec la lutte du peuple palestinien pour la reconnaissance de ses droits nationaux.

Nous appelons à un rassemblement lundi 23 Février 2004 à 18h30 devant le siège de Publicis (133 Avenue des Champs Elysées - 75008 Paris).

Premiers signataires :Association des Travailleurs Maghrébins de France, Association France Palestine Solidarité, Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien, Coordination des Comités Palestine Ile-de-France, GUPS-Paris..


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021