Communiqué commun ATMF-UJFP

QUELQUES MOTS SUR SIMON LEVY

vendredi 9 décembre 2011

SIMON LEVY nous a quittés le 3 DECEMBRE 2011, c’est une grande perte pour tous ceux qui l’ont connu et pour le Maroc.

Militant marocain juif, originaire de Fès, il est resté attaché toute sa vie à son identité et était très fier d’avoir réussi à mettre en route la restauration de la « Slat fassyin » dernier témoin des rites du judaïsme antéislamique au Maroc

Dès son arrivée en France, en 1953, où il entreprend des études d’espagnol, il adhère au Parti Communiste Marocain, (PPS) et s’engage dans le combat pour l’indépendance. Depuis lors il ne cesse de militer pour la démocratie, l’égalité des droits. Professeur d’espagnol au Maroc il acquiert auprès de ses étudiants une aura et l’estime de tous. Il créa la section des étudiants communistes.

Lors du soulèvement des étudiants à Casablanca en 1965 il fut arrêté torturé et jeté devant chez lui par la police marocaine qui ne voulait pas avoir un mort sur la conscience. Simon continua.

Son engagement a été autant syndical que militant et il eut des responsabilités au sein du parti communiste marocain dont il s’éloigna après le décès d’Ali Yata, refusant les compromis avec le pouvoir que le PPS accepta à partir de son 6ème congrès.

Sa lucidité et son sens politique lui fit comprendre très vite le danger que représentait le départ des juifs du Maroc vers Israël et la perte que cela serait pour son pays.

Simon entreprit de mener une thèse de doctorat portant sur la sémantique du judéo espagnol et les origines du « Hakketi ». Il fut reçu avec mention très bien et les félicitations du jury.

Toutes ses dernières années il a mis toutes ses forces et son énergie à créer un musée juif à Casablanca et ses recherches le conduisirent dans les villes ainsi que les villages les plus retirés du pays. A travers cette œuvre il a montré tout ce qui rapprochait les 2 communautés, leur vivre ensemble dans le respect des traditions des uns et des autres. Ce travail énorme, cette obstination à créer ce musée et à en faire un lieu de vie visité par des classes d’élèves restera dans le patrimoine marocain.

Son engagement pour un état palestinien viable n’a jamais failli et, présent à toutes les manifestations il a toujours gardé l’espoir de voir lui vivant un état palestinien indépendant.

Voir aussi :

http://www.telquel-online.com/199/s...

http://www.lematin.ma/journal/Milit...

http://www.lorientlejour.com/catego...

http://www.yabiladi.com/articles/de...

ATMF et UJFP le 8 Décembre 2011

Association des Travailleurs Magrébins de France : 10 rue Affre 75018 Paris tel : +33 1 42 55 91 82 – email : national@atmf.org – site : www.atmf.org

Union Juive Française Pour la Paix : 21 ter rue Voltaire 75011 Paris – tel : +33 6 26 25 97 33 – email : contact@ujfp.org – site : www.ujfp.org


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021