Communiqué à propos du séisme d’Alhoceima et les responsabilités du Ministère de la Santé et de la TV

mercredi 24 mars 2004

Le Centre d’Etudes Coopératives pour le Développement Local, CECODEL (ONG de développement active dans le Rif), conscient de son rôle en tant qu’avant-garde de la société civile dans la région, s’est mis à l’œuvre, depuis les premiers moments du séisme qui a secouré la province d’Alhoceima, pour secourir la population sinistrée. Les volontaires de CECODEL se trouvant à Alhoceima se sont mis immédiatement à sauver les victimes pris par les décombres, à retirer les cadavres, à transporter les blessés par leurs propres moyens, et l’un des membres de CECODEL devait conduire en personne une ambulance toute la journée. Le jour même du séisme, de bonne matinée, une cellule de crise a été créée au sein de CECODEL pour préparer un plan d’urgence. Ce jour-là, CECODEL a dépêché à Alhoceima deux traumatologues et un généraliste, munis de médicaments nécessaires en cas de catastrophes. En même temps, CECODEL devait aviser ses partenaires locaux et internationaux et lancer un appel d’aide d’urgence sur Internet. Une coordination avec les ONGs oeuvrant à Nador et Alhoceima était décelenchée le jour même du séisme.

Depuis l’aube du 24 février, jour du séisme, CECODEL n’a cessé, jour par jour, de distribuer, avec un sens d’organisation exemplaire, aliments, eau minérale, vêtements, couvertures, et autres produits aux sinistrés. Des groupes de volontaires du Conseil d’Administration, le président inclus, et des membres adhérents, ne cessent de visiter les douars les plus éloignés pour donner l’appui psychologique et moral à des centaines de paysans encore terrifiés par l’ampleur de la catastrophe.

Ceci-dit, CECODEL se sent malheureusement indigné du comportement des responsables du Ministère de la Santé qui ont refusé le jour du séisme de dépêcher d’urgence la Clinique Mobile et les trois SAMU’s (aqcuis en partenariat) de Nador à Alhoceima pour sauver des vies humaines sous prétexte que la situation est totalement maîtrisée et que la ville d’Alhoceima n’a pas besoin de tels dispositifs.

CECODEL conteste également l’attitude des responsables du Ministère de la Santé qui a consisté à dépêcher d’urgence les deux Cliniques Mobiles (celle de Nador et celle d’Alhoceima), l’une à la commune rurale de Aït Kamra et l’autre à la commune de Louta le 11 mars, 17 jours après le séisme, afin de les utiliser comme décor lors de la visite royale, ce qui est considéré par CECODEL comme un acte irresponsable car le bon sens supposait de dépêcher les dites cliniques mobiles et les SAMU’s pour sauver la vie des citoyens sinistrés au lieu de les utiliser comme décor à but médiatique. Il est à signaler que les deux cliniques mobiles en question sont le fruit d’un travail de longue haleine de militants de CECODEL à Nador et à Alhoceima, et ont été mises en service à travers un partenariat exemplaire entre CECODEL et le Ministère de la Santé d’une part, et entre CECODEL, les conseils provinciaux de Nador et d’Alhoceima et une vingtaine de communes rurales d’autre part. Les deux cliniques mobiles ainsi que les trois SAMU’s ont été acquises par CECODEL en collaboration avec ACPP (ONG espagnole).

CECODEL proteste également contre la présentation de fausses informations lors du journal télévisé du 20h de TVM et 2M le 11 mars 2004. Les deux chaînes en question ont présenté l’une des cliniques mobiles (celle visité par le Roi) comme étant un don d’une ONG espagnole offert au Ministère de la Santé à l’occasion du séisme qui a frappé Alhoceima. La vérité est que les deux cliniques mobiles sont le résultat d’un programme d’intervention conçu par CECODEL en tant que ONG marocaine, et elles ont été inaugurées respectivement le 4 novembre 2002 à Nador en présence du Consul Géneral d’Espagne et du Gouverneur de Nador, et le 8 décembre 2003 à Alhoceima en présence de plusieurs responsables. Ces deux réalisations forment une partie d’un vaste programme visant à améliorer les prestations des structures fixes et mobiles de la santé publique dans le Rif. La salle de réanimation de l’Hôpital Mohamed V à Alhoceima, réhabilitée et équipée par un matériel médical des plus modernes est l’un des résultats d’intervention de CECODEL et dont l’importance a été primordiale durant le séisme qui a sévi la province le 24 février 2004.

CECODEL

153, rue Kahlid Bnouloualid

Nador

Tél./Fax : 056320583

e-mail : cecodel@cecodel.org

www.cecodel.org


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021