Association des Travailleurs Maghrébins de France, Union juive Française pour la Paix

Communiqué

jeudi 19 février 2004

« la France devrait s’inspirer du modèle israélien d’intégration » !!Premier ministre Raffarin

Face a la répression sanglante dont les Palestiniens des territoires occupés sont l’objet depuis maintenant plus de trois ans, la France refuse de participer à la mise en accusation de la construction du mur au Tribunal de la Haye et reçoit en grande pompe le président israélien Katsav. Cela prend des allures de provocation.

La dernière déclaration du premier ministre Raffarin publiée dans le journal Métro du 18 février, est édifiante et vient donner un sens encore plus grave à cette réception.

Le premier ministre a en effet publiquement souhaité que la future haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité en France « regarde de près ce modèle » après avoir dit que « la France devrait s’inspirer du modèle israélien d’intégration ».

L’état d’Israël ne s’est jamais signalé pour ses capacités d’intégration des minorités et de lutte contre les inégalités :

Un état ethnique qui se définit lui-même comme l’état de tous les juifs du monde et non comme l’état de tous ses citoyens.

La situation des Palestiniens d’Israël parle d’elle -même : inégalité dans l’accès à la terre, à toutes les infrastructures, électricité, eau, accès à l’éducation et à la santé discriminations inscrites dans la nature même de la citoyenneté. La dernière loi votée en Israël est révélatrice, un citoyen israélien s’il n’est pas d’origine juive ne peut conférer un droit de résidence à son conjoint si ce dernier est arabe.

Et que dire des juifs relégués dans des villes ghettos dites de développement, dits « orientaux » dont l’intégration pose encore problème en Israël 50 ans après leur arrivée, frappés de plein fouet par la crise économique actuelle, sans emploi et qui subissent les coupes budgétaires sur toutes les aides sociales. L’accès des jeunes originaires de ces communautés à l’université a diminué depuis les années 70. L’écart des salaires entre le salaire de base et celui d’un cadre, est aujourd’hui l’un des plus élevé du monde, et la dernière statistique publiée en Israël révèle que 28% des enfants israéliens vivent sous le seuil de pauvreté local lui-même déterminé très bas.

Au moment où une partie importante de la population française considérée comme menaçante ou suspecte en raison de ses origines géographiques et/ou confessionnelles est visée par une série de lois sécuritaires, il est effectivement urgent de se donner des modèles tels que celui-ci, d’ailleurs l’UJFP et l’ATMF s’étonnent que le premier ministre ne se soit pas aussi penché sur la solution israélienne adoptée pour séparer et protéger sa population (juive) des attentats : la construction de murs de 8 mètres de hauts entourés de barbelés qui enferment et affament les populations palestiniennes des territoires occupés. Voilà qui serait une solution idéale pour préserver nos villes des attaques terroristes des quartiers et cités menaçants !

Nous considérons quant à nous que la société israélienne présente le modèle d’une société inégalitaire et discriminante sur des bases ethniques et religieuses, que le mur de l’apartheid qu’elle est entrain de construire outre qu’il est un modèle d’ignominie et une honte pour l’humanité, est aussi le symbole du refus d’une coexistence articulée autour de l’égalité des droits.

Le gouvernement français s’il trouvait utile de recevoir Mr. Katzav au lieu d’encourager les aspects les plus sordides et suicidaires de la politique israélienne actuelle, aurait mieux fait de mettre en évidence, auprès de son hôte israélien, les principes de la république laïque et sociale à laquelle nous sommes pour notre part attachés.

Paris le 18/02/04

Union Juive Française pour la Paix Tel : 01 42 02 59 76, ujfp@filnet.fr

Association des Travailleurs Maghrébins de France Tel : 01 42 55 91 82, fax : 01 42 52 60 61 national@atmf.org / www.atmf.org


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021