Alger : Soutien à Meryam MEHDI En grève de la faim depuis le 9 décembre Contre son licencient abusif

mardi 26 janvier 2010

Meryam Mehdi travaillait en CDI chez British Gas à Alger avant qu’on décide de la muter à Hassi Mesaoud au sud de l’Algérie.

Meryam refuse et saisit l’inspection du travail, British Gas lui propose une indemnisation de licenciement équivalent à 6 mois de salaire.

Elle rejete la proposition et exige son maintien à son poste à Alger. Elle est en grève de la faim depuis 9 décembre dernier, 49 jours de grève de la faim, ce qui met sa vie sérieusement en danger.

La commission femme du syndicat algérien SNAPAP, a tiré la sonnette d’alarme sur les risques que Meryam encourt, dans un communiqué daté du 23 janvier.

Le risque est d’autant plus grand que Meryam mène ce combat seule, en l’absence de syndicat à British Gas comme dans d’autres firmes étrangères.

L’association des travailleurs maghrébins de France exprime son entière solidarité avec Meryam Mehdi, dans son combat légitime.

L’ATMF assure la commission femme du syndicat algérien SNAPAP de son soutien dans cette lutte.

L’ATMF exige que tout soit mis en œuvre pour obliger British Gas à maintenir Meryam dans son poste.

Enfin l’ATMF dénonce les pratiques de certaines firmes qui pratiquent l’exploitation des travailleuses et des travailleurs dans les pays du Maghreb, au grand mépris du droit

Paris, le 26 janvier 2010

Pour l’ATMF, Le président Driss Elkherchi


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021