Abdellah Zaâzaâ : Rapport de mission

jeudi 11 mars 2004

Date Casablanca le 8 mars 2004-03-08

Durée de la mission Du 25 février au 8 mars 2004

La décision

La décision de partir pour Alhuceima est survenue mardi 24 février à 16 h 00 (le jour même du séisme qui a frappé cette ville) suite à des concertations par téléphone entre différents membres du collectif qui s’est regroupé autour de la banque alimentaire. De mon coté ces contacts téléphoniques ont eu lieu directement avec Atiqa Souiker et Kamal Lahbib.

Je suis parti mercredi matin 25 février et arrivé le soir à 19h30

Objectifs de la mission

Sur la base de la décision de la Banque Alimentaire de participer au soutien des victimes du séisme l’objectif initial de ma mission était de répondre à une demande pressante des donateurs adressée à la B.A. concernant le contrôle de l’équité de la distribution.

La réalité et les obstacles rencontrés ont ajouté à ce premier objectif ceux de : · Assurer la sécurité des arrivages · Renforcer les capacités de notre partenaire associatif local

Les membres de la mission

D’abord moi-même Abdellah Zaâzaâ,

Rachida Sadouk (qui est aussi mon épouse) qui a aidé par ses observation du fait de son expérience en matière de travail de proximité, joué le rôle de standardiste et assurer la prise de photos,

Enfin Adil Rachdi un jeune militant d’Alhuceima qui s’est joint à nous et à pris en charge l’axe administratif. (Depuis notre retour il est assure la représentation de la Banque Alimentaire et de ses partenaires)

Présentation du partenaire local

Avant le départ en mission Kamal Lahbib et moi avons pris des contacts locaux :

Une association locale régionale Une personnalité associative locale, Ahmed Belaïchi.

La discussion avec ce dernier, nous a convaincu progressivement que notre démarche recevrait l’appui des petites associations de proximité. Effectivement vingt quatre heurs après c’est-à-dire à notre arrivée à Alhoceima nous sommes tombés en plein milieu de l’assemblée générale constitutive de « La Commission Al Amal pour le Secours et le Soutien des Sinistrés de la province d’Alhoceima, ou Al Amal » qui comprend en son sein une trentaine d’associations, principalement villageoises. Cette structure recevait déjà des messages de soutien de différentes régions du Maroc et d’Europe, et préparait son dispositif de soutien aux sinistrés en milieu rural considéré comme prioritaire.

Distribution

Le premier arrivage de la B.A est survenue jeudi matin 26 février vers dix heures à été le premier chargement de vivres distribué aux populations à l’échelle de toute la province d’Alhuceima.

D’autres arrivages de la B.A. et d’autres partenaires Al Amal ont eu lieu à partir du vendredi date à laquelle d’autres opérateurs associatifs et internationaux commençaient à intervenir.

Les distributions des autorités publiques et communales ne sont devenues visibles qu’après la visite royale qui a eu lieu le 28 février.

Procédure de distribution

Le schéma général de la distribution à été dés le début le suivant : 1. A son arrivé le camion est livré à Al Amal 2. Al Amal et la B.A accompagnent le ou les camions dans une localité où il est livré à une ou deux associations locales. 3. Les associations et les représentant de douars répartissent le chargement en lots pour chacun des douars 4. Les représentants de douars et la population concernée établissent ensembles les listes et répartissent eux même les dons en fonction de listes 5. Se sont les populations elle-même qui procèdent au déchargement des camions (généralement dans un entrepôt, dans un local de commune, dans une mosquée ou encore dans la rue)

En tant que représentation de la B.A nous n’avons pu observer le déroulement de cette procédure que pour un nombre de chargements, du fait du nombre réduit que nous étions, que nous n’avions qu’un seul véhicule et parce qu’il fallait assurer l’accueil des camion qui étaient encore en route.

Nous avons procédé à des observation très précises dans les communes de Aït Qumra, Aït Youssef ou Ali, Bni Boufrah, Tala Youssef, Imzouren et Chaqrane (Voir en annexe). A aucun moment nous n’avons constaté une contestation des listes établies et de la méthode de distribution que se soit de la part des bénéficiaires ou d’autres parties alors que cette distribution se faisait en plein jour et en plein air.

A aucun moment nous n’avons observé une tentative individuelle de porter atteinte à ces dons.

Nous expliquons cela par le fait que la procédure mise en œuvre fait du don une propriété collective de la population à l’échelle micro locale et se trouve ainsi protégé par la jmaâ qui impose une discipline collective difficilement transgressable.

Par contre nous avons pu constater des réactions différentes lors d’une distribution opérée par une Ong étrangère, la commune et notre propre partenaire associatif local (l’association villageoise). Les dons étaient installés dans l’enceinte d’un petit souk sous protection de la partie donatrice. Le président de la commune et les représentants de l’association épelaient les noms des bénéficiaires. Les gens contestaient à tort ou à raison l’équité de la distribution chacun se présentant individuellement pour présenter ses réclamations et faire prévaloir ses priorités. Notre conclusion à ce sujet est que la discipline collective de la population ne se développe que lorsqu’il est donné à cette population de se prendre en charge. Dans ce cas précis c’est que c’est elle qui assume la garde du bien collectif et le répartit entre les intéressés. Autres apports dû à la présence de la B.a. au coté de Al Amal La Commission Humanitaire de Fès pour le soutien des sinistrés d’Alhuceima à remis ses dons à la B.a. en assumant elle même le transport Terre des hommes et l’association de ont amené leurs propres dons qu’ils ont remis à Al Amal. Terre des Hommes continue sur un projet avec la collaboration des associations locales membres de Al Amal L’Atmf a amené des dons sur un projet spécifique à réaliser avec l’accompagnement de Al Amal Un cabinet d’étude dirigé par Anis Balafrej propose de réaliser gratuitement des études en relation avec Al Amal Etablissement de contact avec l’echevin de Scarbreek (Bruxelles) D’autre part à notre retour nous avons eu une réunion avec deux militants associatfs de Fés dont Addahmani ou il a été conclu d’œuvre pour créer un pole associatif regroupant les différentes dynamiques associatives de Casablanca, Fés et Alhuceima

Obstacles rencontrés

1. perturbation et interruption de la circulation par les convois de troupes des forces de sécurité qui affluaient tous les jours vers la ville d’Alhuceima 2. Arrivage de camions et remorqueurs qui amenaient du matériel concernant la préparation de l’accueil des cortèges officiels 3. Du samedi 28 jusqu’à ces derniers jours interruptions quotidiennes de la circulation du fait des visites royales et princières et déroutages des camions vers l’aéroport. 4. Imposition de démarches procédurière pour récupérer les camions. 5. Détournement : Dimanche 8 décembre un camion venant de France conduits par des jeunes sous le parrainage de l’Atmf est plombé par la gendarmerie de Nador pour être livré à la Fondation Mohamed V 6. Ce jour même un autre camion diligenté par Insaf et adressée à la Banque alimentaire a été saisi à l’aéroport de Nador pour être remis à la Fondation Mohamed V 7. Le pillage dû en partie à la réaction des habitants de la ville et des fortes agglomérations qui constataient la non distribution des vivres amenés par les centaines de camion qui affluaient quotidiennement vers la région. 8. Dans un douar nous avons constaté qu’autorité public et directeur d’école ont refusé de fournir aux habitants un local pou y décharger les dons que nous amenions

Concernant les camions de la B.a. Aucun camion n’a été détourné, Tous ont été livrés aux associations locales le jour même de leur arrivée sauf dans les cas où ces camions arrivaient tard le soir. Aucun de ces camions n’a subit de pillage

Cependant les obstacles cités plus haut ont engendré une très grande dépense d’énergie, de perte de temps au dépends du travail d’enquête.

Conclusions

Le collectif regroupé autour de la Banque alimentaire a réalisé son objectif de participer au soutien et au secours des sinistrés d’Alhuceima Avec le concours d’Al Amal il a expérimenté une autre façon de faire qui responsabilise les populations.

Cependant le collectif comme tous les acteurs du développement social doivent être conscient que ce qui s’est passé à Alhuceima peut se transformer en une chance pour le développement du pays ou au contraire ou approfondir la déchirure entre l’Etat et les populations.

Perspectives

Aujourd’hui la situation à Alhuceima impose : 1. Definir le rôle de la société civile en cas de catastrophe et dresser un programme conséquent 2. de sensibiliser les acteurs associatifs marocains et les différentes autorité compétentes à élaborer un programme de réhabilitation et de développement de la zone sinistrée d’Alhuceima. De faire de ce programme une question d’intérêt national. 3. Soutenir et renforcer la position Al Amal qui avec nous et ses autres partenaires dirige une expérience pilote efficace et responsable de la gestion de l’intérêt publique avec la participation de la population, pour en faire un acteur incontournable dans l’élaboration du programme de développement social de la région 4. Que la B.A. se désengage progressivement de l’aide, reconstitue des stocks, assumer ses engagements précédents et se tienne prête à participer à soutenir des projets dans la région sinistré, des projets qui entrent dans le cadre de sa mission.

Le coût de la mission

Essence + péage de l’autoroute …………………………………… .. 1135.00 (Bons de 515 dhs)

Téléphone ……………………………………………………………… 1 260.00 ( bon de 300 dh)

Fax ……………………………………………………………………… 360.00 (Pas de bons)

Photocopies…………………………………………………………… 50.00 (Pas de bons)

Tirage de photo ………………………………………………………… 498.00 (bons de 318 dhs)

Hotel ………………………………………………………………… .1587.00 (bon de 1527 dhs)

Restaurant…………………………………………………………… 2 700.00 (Pas de bons)

Total……………………………………………………… 7 590.00 dhs


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021