Une rue Brahim Bouarram : Lettre de l’ATMF et du MRAP au maire de Nanterre

mercredi 28 mai 2008

Paris, le 26 mai 2008

Monsieur le Maire,

Comme beaucoup de vos concitoyens nous partageons l’indignation et comprenons l’émotion légitime soulevée par l’installation du siège du Front national sur votre commune.

Comme eux, nous pensons que cette présence est une provocation à l’histoire et à l’identité de votre ville fière et riche de sa diversité Nanterre a toujours su porter des valeurs de tolérance et de générosité à l’endroit de ces populations venues d’ailleurs que le Front national n’a de cesse de stigmatiser voire d’insulter de manière permanente et de les rendre responsable de tous les maux de notre société.

Attachés à la liberté d’expression, nous estimons que le FN n’est pas un parti comme les autres. Il est le seul parti dans l’histoire politique de la France dont le président a été plusieurs fois condamné par la justice française pour racisme, antisémitisme et apologie de crimes contre l’humanité.

Des mots aux actes il n’y a qu’un pas qui a été franchi le 1er mai 1995 où le jeune Brahim Bouarram, âgé de 29 ans, a été jeté dans la Seine par des manifestants sortis du cortège de la manifestation traditionnelle du Front National du 1er mai.

Pour honorer sa mémoire et parce qu’il symbolise cette terrible réalité - les idées racistes tuent- nous vous proposons de débaptiser la rue des Suisses en rue Brahim Bouaarram.

Nous espérons que cette proposition puisse bénéficier d’un accueil favorable de votre municipalité.

Mouloud Aounit Fouzia Maqsoud


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021