Refusons tous ensemble cette violence policière et son impunité.

jeudi 3 mars 2011

Les fonctionnaires de police soupçonnés d’avoir causé la mort d’Ali Ziri sont toujours en fonction et dans l’impunité. Ils n’ont été ni suspendus ni mutés. Par contre, c’est Arezki Kerfali, 63 ans, invalide à 60 %, conducteur de la voiture, qui se trouve paradoxalement accusé d’« outrage » et qui doit comparaître le 10 mars prochain devant le Tribunal correctionnel de Pontoise.

Pour dénoncer cette « justice à deux vitesses » et exiger que la vérité éclate et que justice soit faite, le collectif appelle à un rassemblement le vendredi 4 mars à 18h30 sur le lieu de l’interpellation d’Ali Ziri (angle des rues Jeanne d’Arc et Antonin-Georges-Belin, non loin de la mairie d’Argenteuil).

Refusons tous ensemble cette violence policière et son impunité.

Nous appelons chacun, avec l’ensemble des organisations et collectifs déterminés à venir très nombreux à ce rassemblment de demain :

vendredi 4 mars à 18h30.


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2019