POUR UN ETAT DE DROIT AU MAROC, regards sur le mouvement du 20 février

mercredi 20 avril 2011

Meeting le Vendredi 22 Avril 2011 À partir de 19h00 Annexe de la bourse du travail. Salle Eugène Henaff 23 Boulevard du Temple, Métro République. Débat Ouvert

A l’initiative de la jeunesse du mouvement du 20 Février, le peuple Marocain connait une phase historique pour rompre définitivement avec l’injustice, la corruption et le despotisme. Le 20 Mars dernier, des centaines de milliers de marocains ont manifesté dans plus d’une centaine de villes au Maroc, afin de réclamer un changement réel et effectif, au travers de revendications légitimes et cohérentes garantissant la dignité, la liberté et la démocratie. Le discours du 9 Mars n’est pas à la hauteur des attentes du mouvement, car il confirme que le peuple marocain, toujours considéré comme un sujet, ne peut choisir sa propre constitution, dont les propositions de réformes seront établies par une commission à nouveau octroyée. Et le Makhzen n’a pas l’intention de changer, en témoigne la répression sanglante du sit-in de Casablanca le 13 Mars, ainsi que le maintien en détention des prisonniers politiques et d’opinion, des milliers aujourd’hui. Les inégalités et l’exclusion sociales ne cessent de grandir, fruit d’une politique économique et sociale favorisant la concentration des richesses entre les mains d’une minorité. Cette fracture s’exprime également dans les systèmes éducatifs et de santé aujourd’hui laissés à l’abandon. Malgré toutes les tentatives de propagandes, d’intimidations et de manipulations, le Mouvement du 20 Février continue la lutte. Nous sommes citoyens marocains résidents à l’étranger, tenons à être au cœur du changement, nous refusons de subir les réformes qui nous excluent du débat et avons la ferme intention de participer à l’instauration des futurs institutions démocratiques. Pour débattre de ces questions et exposer notre point de vue sur les exigences de la transition démocratique, le comité de suivi du mouvement du 20 février à Paris, vous y invite.


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021