Non à tous les racismes

samedi 1er mai 2004

Le Conseil d’Administration de L’Association des Travailleurs Maghrébins de France réuni ce samedi 01 mai 2004 tient à exprimer sa vive indignation, suite aux actes immondes perpétrés au cimetière commun de Herrlisheim -Hattstatt où des tombes juives ont été souillées par des inscriptions nazies.

Ces actes sont d’autant plus insoutenables que les sépultures d’anciens déportés ont été maculées d’insignes de leurs anciens bourreaux. Leur calvaire passé devrait ainsi se perpétuer au-delà de leur propre mort !

Après les passages aux actes racistes contre la communauté musulmane à Strasbourg, Haguenau, la profanation de tombes musulmanes et juives au cimetière de Cronenbourg, ceux là même qui ont participé massivement à la libération de l’Alsace, l’ATMF interpelle à nouveau l’opinion et les pouvoirs publics pour qu’ils ne se cantonnent pas à la simple condamnation de principe.

Il est clair que la France connaît un regain de racisme, d’antisémitisme et d’Islamophobie qui continue par ailleurs de s’exprimer banalement par le suffrage universel.

Pour préserver l’image de l’Alsace berceau de l’humanisme rhénan et ouverte sur le monde, nous nous devons, par esprit de responsabilité citoyenne, de réagir à la hauteur de la gravité des actes qui écornent durablement la réputation de cette région.

Cependant, cela ne pourra se faire qu’aux condition sine qua non :
-  d’une valorisation de la diversité culturelle et cultuelle de l’Alsace contemporaine ;
-  d’un refus catégorique de tous les révisionnismes et tentatives de revisiter l’histoire de la France ;
-  de reconnaître définitivement l’apport incontestable de toutes les communautés à la prospérité de la France ;
-  de lutter activement contre toute forme de racisme, d’antisémitisme, d’islamophobie et de discrimination ;
-  de poursuivre les criminels et de définir une déontologie de l’action politique affirmée sans concession, ni complaisance à l’égard de la démagogie xénophobe.

Cela ne pourra se concrétiser que par la mobilisation de toutes les forces démocratiques de France et de Strasbourg en particulier, symbole inaliénable de l’Europe et particulièrement capitale des Droits de l’Homme.

Paris, le 01 mai 2004


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021