COMMUNIQUE DE PRESSE

Naufrage de Chatt Meryem

vendredi 15 octobre 2004

L’Association des Travailleurs Maghrébins s’incline devant la tragédie qui a frappé 64 familles marocaines dont les enfants ont été victimes d’un naufrage sur les côtes tunisiennes (Chatt Meryem) la nuit du 2 au 3 octobre 2004.

L’ATMF exprime toute son indignation face au mutisme avec lequel les autorités marocaines ont traité cette catastrophe, et demande qu’une journée de deuil national soit consacrée aux victimes et que les plus hautes autorités adressent leurs condoléances officielles aux familles

Nous dénonçons vivement les autorités tunisiennes qui ont procédé à l’enterrement de 52 cadavres de marocains en Tunisie sans concertation aucune avec les familles des défunts, et exigeons le rapatriement de toutes les dépouilles et leur restitution aux familles.

L’ATMF apporte tout son soutien aux familles des sinistrés ainsi qu’à l’AFVIC (Association des amis et familles des victimes de l’Immigration Clandestine) pour le travail militant qu’elle mène sur le terrain et pour le soutien qu’elle apporte aux familles.

Enfin, l’ATMF appelle l’ensemble de la société civile marocaine à un sursaut citoyen pour que les morts de Chatt meryem deviennent le symbole des dérives politiques d’un pays qui jette ses enfants vers des terres inhospitalières.


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021