Maroc : Pour la libération de tous les détenus d’opinion

Pour l’arrêt immédiat des poursuites a l’encontre des journalistes, des défenseurs des droits humains et des syndicalistes

mardi 22 avril 2008

Le mardi 04 mars 2008, l’ATMF, Attac France, le Comité International pour la Libération des Détenus du 1er mai au Maroc, SUD/Solidaires, le PCF, Les Verts, la LCR, la FSU, l’AMF et l’ASDHOM ont organisé une conférence de presse. Tous les intervenants ont affiché leur inquiétude grandissante et exprimé leur indignation face aux violations systématiques des droits humains au Maroc.

· Des militants des droits humains ont croupi dans les geôles d’Agadir, de Ksar Lakbir et de Béni Mellal pour avoir utilisé leur droit en tant que citoyens d’exprimer librement et pacifiquement leur opinion.ils ont été gracié depuis

* Des manifestants de Boumlen Dadès, près de Ouarzazate, condamnés de 1 à 6 ans de prison ferme, aux 34 manifestants arrêtés à Séfrou, le Maroc semble avoir choisi le chemin de la répression contre les revendications socio-économiques, politiques et culturelles ;

* La presse écrite est systématiquement attaquée (Assahifa, le Journal, tel Quel, Nichane, Al Massae,Al Ayyam : plusieurs journalistes en ont fait les frais ces dernières années ;Mrs Hormat Allah, NINI...] ;

· Tout récemment, un jeune de 27 ans, Fouad Mourtada ingénieur de son état, a créé un profil sous le nom du prince Rachid sur le site Facebook. La sentence est tombée : 3 ans de prison ferme, avant qu’il ne soit grâcié ;

· Dissolution d’un parti politique légal (Al Badil Hadari ) par simple arrêté et en flagrante violation de la présomption d’innocence,

* Arrestations de M. Ahmed NASSAR, poursuivi pour « atteinte aux valeurs sacrées » du royaume alors qu’il était reconnu comme déficient mental est mort en prison à l’âge de 95 ans.

* Mohamed Bougrine, âgé de 73 ans, figure emblématique de la lutte pour la démocratie fut arrêté le 6 juin 2007 et condamné à 3 ans ferme. Grâce à la mobilisation nationale et internationale, M. BOUGRINE et 16 de ses compagnons ont été libérés ce 4 avril 2008.

- pour alerter l’opinion publique sur les atteintes avérées et répétées aux droits humains,

- pour exiger la libération immédiate de tous les détenus d’opinion,

- pour mettre fin à l’arbitraire et au dénigrement de la liberté d’expression,

le jeudi 24 avril à 18 heures

à un rassemblement devant l’ambassade du Maroc

5 rue Le Tasse

75016 Paris

métro Trocadéro

Signataires :

l’ATMF, Attac-France, le Comité International pour la Libération des Détenus du 1er mai au Maroc, SUD/Solidaires, le PCF, Les Verts, la LCR, la FSU, l’AMF, l’ASDHOM, l’APADM, le FMVJ-France et la LDH.


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2020