Maroc : Libérez la détenue politique Khadija Ziane

vendredi 6 février 2009

Khadija Ziane a 35 ans, Présidente de l’association des femmes d’Ifni aït Baâmrane, elle est aussi membre de l’association Aït Baâmrane pour le développement et du centre marocain des droits de l’homme.

Une femme dynamique et une citoyenne très impliquée dans la vie de sa région, malgré le chômage qu’elle subit alors qu’elle est diplômée en comptabilité.

Khadija Ziane s’est tout naturellement insurgée contre la répression menée par les autorités marocaines dans la région en juin dernier, elle a témoigné courageusement des exactions perpétrées par la police marocaine. Elle a soutenu et accompagné les prisonniers politiques et leurs familles.

Engagées dans une logique punitive de cette population qui n’a fait que porter des revendications légitimes pour le travail et contre la corruption, les autorités marocaines ont procédé à l’enlèvement de Khadija Ziane le 28 juillet dernier, à la prison d’Inzegane à Agadir, alors qu’elle accompagnait les familles pour rendre visite aux prisonniers.

Depuis, Khadija est incarcérée à la prison d’Inezegane à Agadir. Elle sera jugée le 12 février prochain avec les prisonniers politiques de Sidi Ifni Aït Baâmrane, incarcérés depuis les évènements sans être jugés.

Le comité de Soutien de Khadija Ziane exige :

* La libération immédiate de Khadija * La libération immédiate de tous les prisonniers politiques de Sidi Ifni * La poursuite des responsables *

Le Comité de Soutien de Khadija Ziane appelle :

* Les femmes de France et d’ailleurs à œuvrer pour la libération de Khadija * Les organisations de défense des droits humains à mener des enquêtes indépendantes pour déterminer les responsabilités

Vos signatures et messages de soutien à :

SoutienKhadijaZiane@ras.eu.org


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2020