MANIFESTATION NATIONALE DES SANS PAPIERS

samedi 10 juin 2006

SAMEDI 10 JUIN 2006 A 14 H : de la place Clichy - à la place ST AUGUSTIN

« NON A L’ IMMIGRATION CHOISIE - OUI AU RESPECT ET L’EGALITE DES DROITS DE TOUS »

Dans le cadre de la préparation des élections de 2007, le conflit entre les prétendants au pouvoir présidentiel fait rage. Ainsi le Ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy fait voter une deuxième loi sur l’Immigration « CESEDA » , alors que la précédente remonte à la fin 2003. Pourquoi ? Pour sur-enchèrir et écrire un programme électoral pour séduire l’extrême droite .

Le gouvernement a érigé en mesure phare de son projet la suppression de la possibilité d’être régularisé au bout de 10 ans de séjour habituel en France, et en livrant le sort de milliers de personnes au pouvoir discrétionnaire, déjà puissant du préfet. C’est un projet qui construit des irrégularités et des précarités perpétuelles à destination de personnes qui travaillent en France - en occupant des emplois dont personne ne veut et dans des secteurs d’activité qui doivent leur survie à leur caractère dissimulé et à l’assujettissement des travailleurs à des conditions de travail très loin des prescriptions du Code du travail.

Car enfin, cette loi CESEDA sera inapplicable en fait, mais par contre elle créera des milliers de sans papiers supplémentaires pour satisfaire l’électorat le plus raciste et le patronat spécialisé dans le travail au noir, une nouvelle forme d’esclavage dans ce III ème millénaire, tout le monde s’en rend compte. Etrange quand on a fêté le mois dernier en France l’abolition de l’esclavage !

Ceuta et Mellila sont dans toutes les mémoires Désormais, la France et l’Europe ne pense plus qu’à se protéger des immigrants, en fortifiant leur frontières et imposant des politiques de plus en plus répressives dans les pays d’où cherchent à partir les jeunes chômeurs des villes et campagnes du Sud ainsi que des personnes dont les conditions de vie conduisent à l’exil. (dernières visites du MI en Afrique)

Les sans-papiers subissent depuis plusieurs mois les rafles (arrestations massives), s’ajouteront cet été désormais les arrestations à domicile, en préfecture (au moyen de convocations-pièges), aux abords des locaux associatifs et jusque dans les blocs opératoires. il s’agit de maintenir les sans-papiers dans l’ombre, et de donner des gages à l’électorat d’extrême-droite, en vue des prochaines échéances, une politique particulièrement inhumaine dans son traitement.

A ce jour, toutes les lois mises en place, se sont avérées des lois à fabriquer sans cesse des sans papiers, elles servent simplement des visées électorales et non pas une ambition pour la France, Lois xénophobes et organisation de la chasse aux sans-papiers. C’est de solidarité que les sans-papiers ont besoin, plus que jamais, pour qu’une autre politique de l’immigration soit Choisie et non Subie qu’elle soit fondée sur le respect et l’égalité des droits de tous et le droit au respect de la vie privée et/ou familiale.

Les Collectifs de Sans-Papiers, et les organisations qui les soutiennent rejettent cette conception utilitariste de l’immigration par la France, qui réduit la personne à sa seule force de travail et perpétue le pillage colonial sous d’autres formes.

Soutenue par le COLLECTIF UNI CONTRE L’IMMIGRATION JETABLE ( UCIJ ), nous appelons à une Manifestation Nationale des sans papiers contre cette politique Injuste et Inhumaine, Nos revendications dans ce pays berceau des droits de l’homme sont :

- La Régularisation globale de tous les sans papiers

- L’ Arrêt des expulsions

- La Libération des sans papiers emprisonnés pour défaut de papiers
- Une Réelle Abolition de la loi sur la double peine

- Retrait de la loi CESEDA avec une Véritable Politique d’accueil des étrangers


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021