Le Collectif « Libérez Kaddour Terhzaz » appelle à un rassemblement devant l’ambassade du Maroc

mardi 23 mars 2010

Kaddour Terhzaz, un Franco-Marocain, retraité depuis quinze ans de l’armée marocaine, a été condamné le 28 novembre 2008 à 12 ans de prison ferme par le tribunal militaire de Rabat pour « atteinte à la sureté extérieure de l’Etat en divulguant une information relevant de la défense nationale ». En réalité, on a voulu lui faire payer sa solidarité avec ses compagnons d’arme lorsqu’il a pris sa plume pour écrire au Chef de l’Etat Marocain pour l’interpeller sur la situation d’un groupe de pilotes, tombé entre les mains du Polisario en 1977 et libéré 25 ans après.

Kaddour Terhzaz est victime d’une détention arbitraire, décidée dans un procès expéditif dont l’audience n’a pas dépassé 2h et qui s’est tenu sans témoins.

Rappelons simplement que « l’information » dont il s’agit et qui a conduit Kaddour au trou était connue de tous puisqu’elle a fait l’objet d’une interview donnée au journal Maroc-Hebdo en 2006 par Ali Najab, l’un des pilotes du groupe. Kaddour Terhzaz est, pour nous, un détenu d’opinion. Il est maintenu en isolement à la prison Zaki de Salé depuis plus de trois mois pour se venger de lui et de sa famille qui entame des actions pour sa libération.

Le collectif « Libérez Kaddour Terhzaz », créé autour de la famille Terhzaz le 12 février 2010, a demandé une entrevue avec l’Ambassadeur du Maroc. Celui-ci, malgré les plusieurs relances téléphoniques, n’a pas daigné nous répondre.

Le collectif appelle à un rassemblement devant l’ambassade du Maroc pour dénoncer la situation qui est faite à Kaddour Terhzaz et réclamer sa libération.

Rassemblement devant l’ambassade du Maroc

Samedi 27 mars 2010 à 15h 5, rue le Tasse 75016 Paris

Métro : Trocadéro

Premiers signataires : La famille Terhzaz, AMF, ASDHOM, ATF-Paris, ATMF, CORELSO, FTCR, MRAP, La Voie Démocratique -France, PCOT


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021