La France doit ratifier la convention internationale des nations unies pour les droits des migrants

samedi 16 décembre 2006

18 décembre 1990 - L’assemblée générale des Nations Unies adopte la « Convention internationale des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille ». La Convention rappelle que les droits fondamentaux et le principe de non discrimination s’appliquent à tous les hommes mais doivent être réaffirmés pour les migrants « sans distinction aucune » en « considérant la situation de vulnérabilité dans laquelle [ils/elles] se trouvent fréquemment. »

Cependant, la Convention pour les droits des migrants, aujourd’hui ratifiée par seulement trente quatre Etats dans le monde (essentiellement pays de départ de migrants), reste encore lettre morte, notamment dans les pays d’accueil. Elle le restera tant que la France, ses partenaires de l’Union européenne et la plupart des pays les plus industrialisés persisteront à en éluder la ratification.

Pourtant, la précarisation des droits des migrants est en aggravation constante partout dans le monde et appelle un rempart juridique au plan international.

18 décembre 2006 - 7ème année de la journée internationale des migrants qui est l’occasion, dans le monde entier, notamment en France, de mobilisations pour leurs droits.

18 décembre 2007 - L’an prochain célébrera-t-il enfin la ratification par la France de la Convention Internationale pour les Droits des Migrants ?

C’est possible si nous sommes extrêmement nombreux à nous mobiliser aujourd’hui et tout au long de l’année à venir.

Signez (individuellement et en tant qu’organisation) et faites signer la pétition pour la ratification de cette Convention par la France, portée par :

ATMF, CIMADE, CRID, EMMAÜS INTERNATIONAL, FORIM, GISTI, La Ligue des Droits de l’Homme, MRAP.

Sur


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2020