Halte au racisme à visage découvert contre les subsahariens au Maroc

mardi 13 septembre 2005

Paris le 13 septembre 2005

A la une de son édition du 12 septembre 2005, l’hebdomadaire régional marocain ’’Ashamal’’ étale une photo représentant des immigrés subsahariens avec en grands caractères, le titre suivant : ’’ Les sauterelles noires envahissent le nord du Maroc’’ [1]

Dans l’article consacré au sujet, les Africains sont rendus responsables de tous les maux touchant Tanger et sa région : Prostitution, mendicité, occupation des lieux publics, atteinte aux biens et à la sécurité des personnes, maladies sexuellement transmissibles.

L’ATMF et ses militants sont choqués par les propos racistes et haineux du journal « Ashamal » vis à vis des migrants subsahariens et sont indignés par cet « article » qui s’apparente à un appel à la xénophobie et à la haine raciale.

Cet article est l’illustration d’une dérive constatée ces dernières années dans plusieurs journaux marocains, devenus de simples caisses de résonance servant relayer les ’’exploits ’’ du ministère de l’intérieur : Ratissages, encerclement, expulsions, et stigmatisation visant les subsahariens.

L’auteur de l’article a franchi un pas supplémentaire dans l’abjection et l’ignominie en traitant ces immigrés africains de sauterelles noires qui envahissent tanger. Dans un état de droit, le pire des racistes n’aurait pas osé tenir ce genre de propos qui constitue un délit passible de lourdes sanctions judiciaires.

L’ATMF rappelle au gouvernement marocain qu’il est signataire, entre autres, de la convention internationale pour la protection des migrants et qu’il a l’obligation de les protéger, et demande au ministère de la justice de poursuive en justice les auteurs d’incitations à la haine raciale. L’ATMF dénonce les auteurs de cet article et entend examiner tous les moyens possibles pour se pourvoir en justice contre eux.

L’ATMF dénonce tous ceux qui se pressent à verser des larmes de crocodiles quand il s’agit d’exactions touchant des immigrés marocains à l’étranger et d’agir avec mépris quand il est question de migrants subsahariens au Maroc : la dignité d’un Homme est la même qu’il soit marocain en Europe ou subsaharien au Maghreb .


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2020