Collectif Vérité et Justice pour Ali Ziri Communiqué de presse

jeudi 10 juin 2010

Ali Ziri était un retraité algérien âgé de 69 ans. C’était un « chibani », un des ces immigrés venus en France dans les années 50 pour fournir une main d’œuvre bon marché à l’économie française en pleine croissance.

Le 11 juin 2009, il décédait à l’hôpital d’Argenteuil, suite à un contrôle de la Police nationale. Cette affaire aurait été classée « mort naturelle » s’il n’y avait pas une grande mobilisation citoyenne autour du collectif du même nom. Il a fallu, en effet, plusieurs semaines pour obtenir une autopsie. Ses conclusions sont accablantes et une instruction est en cours pour « coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Malgré ces faits graves, les fonctionnaires soupçonnés d’avoir causé la mort d’Ali Ziri n’ont été ni suspendus, ni déplacés. Au contraire, c’est Arezki Kerfali, 62 ans, invalide à 60 %, qui conduisait la voiture, qui comparaît le 24 juin prochain au Tribunal correctionnel de Pontoise pour « outrage ». Arezki Kerfali, suite à cette interpellation violente, présente toujours des séquelles. C’est inacceptable !

C’est pourquoi, le collectif a décidé d’amplifier sa mobilisation en organisant une soirée hommage à M. Ali Ziri et à toutes les victimes des violences policières.

Cette soirée aura lieu

le 19 juin 2010, de 16h à 23h, à la salle Jean-Vilar 9 bd. Héloïse 95100 Argenteuil.

16h-19h : Film et Débat ►Film « Ali Ziri, vie et mort d’un chibani. »

►Interventions  : Mouloud Aounit (MRAP) Matthieu Bonduelle (Syndicat de la Magistrature) Erik Blondin (Syndicat Sud-Intérieur Police) Patrick Delouvin (Amnesty International) Jean-Pierre Dubois (LDH, à confirmer) Geneviève Pruvost (CESDIP-CNRS) Un représentant du GISTI

19-23h : Soirée Artistique AKli D., Salim, Houari Aouinet, Aryles, Groupe Tissekkourine, Jil El Ghiwane, Cheb Fayçal, Amirouche Azizi

Amnesty International déplore, dans rapport annuel publié le 27 mai 2010, des cas de mauvais traitements et d’usage excessif de la force par des responsables de l’application des lois « qui dans un cas au moins ont entraîné la mort d’un homme, Ali Ziri, un Algérien de 69 ans ». Dans sa saisine, adoptée le 17 mai 2010, la CNDS (Commission nationale de déontologie de la sécurité) demande « l’engagement de poursuites disciplinaires à l’encontre des fonctionnaires de police qui ont usé de la force de façon disproportionnée et précipitée pour extraire M. Ali Ziri du véhicule de police à son arrivée au commissariat, et contre ceux qui ont laissé deux hommes, âgés respectivement de 60 et 69 ans, menottés dans le dos, allongés au sol, le visage dans leurs vomissures, pendant environ une heure, sans réagir ».

Collectif  : ATMF. Tél. : 01 39 82 81 48.

Email : atmfargent@yahoo.fr

Site : www.atmf.org Rubrique dédiée Ali Ziri : http://www.atmf.org/spip.php?rubrique104


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2017