ASSOCIATION MEDICALE DE REHABILITATION DES VICTIMES DE LA TORTURE

Visite de la délégation du Rapporteur Spécial des Nations Unies sur la Torture au centre de soins de l’Association médicale de Réhabilitation des Victimes de la Torture

vendredi 28 septembre 2012

Le 22 septembre 2012, l’AMRVT a reçu à son siège social de Casablanca la délégation conduite par Mr Juan E. Méndez, Rapporteur Spécial des Nations Unies sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

La délégation a été accueillie par l’équipe administrative et médicale de l’association composée du Dr Merzouk, responsable de l’unité de soins généraux, du Dr Benhoussa, responsable de l’unité psychiatrie et psychothérapie ainsi que par le staff de l’AMRVT. L’AMRVT dans son exposé a souligné :
- Que le Maroc est à une croisée des chemins, qui constitue une occasion historique pour mettre enfin un terme aux pratiques endémiques et systémiques de torture et de mauvais traitements. Elle a également relevé qu’il est primordial de faire de la lutte contre la torture et l’impunité une priorité dans l’agenda des réformes qui sont engagées au Maroc. Une véritable transition devrait mettre un terme au recours aux traitements inhumains et de la nécessité de poursuivre juridiquement les responsables d’exactions
- Que des aspects positifs sont entrepris par l’État entre autres , ce qui concerne la Ratification de la Convention internationale contre la torture et l’adoption de son protocole facultatif ainsi celle relative à la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées
- Malheureusement, on a constaté qu’en 2011 et le premier semestre de 2012, une répression accrue des manifestations de mouvements de contestations avec de nombreuses arrestations dont certains victimes se sont plaints de maltraitance et de mauvaises conditions de détentions ». L’AMRVT a souligné à la délégation Onusienne menée par Mr Juan E. Méndez qu’elle restera vigilante tout en exigeant :
- Que le gouvernement Marocain poursuive ces avancées par l’adhésion à la cour pénale internationale et l’abolition de la peine de la mort
- Que le Conseil National des Droits de l’homme, désigné pour finaliser les travaux de l’IER, poursuive ses efforts afin d’élucider les cas de disparitions forcées qui demeurent non élucidés.
- Que l’Etat intensifie ses efforts pour assurer aux victimes de la torture et des mauvais traitements, une réparation équitable et leur réintégration.. - Que l’Etat mette en place les moyens et les mesures nécessaires afin de réduire la surpopulation carcérale, améliorer les possibilités d’accès à des traitements médicaux et une meilleure hygiène alimentaire aux détenus ainsi que permettre l’accès des organisations de défense des droits de l’homme aux lieux de détention.

Plusieurs victimes de la torture ont participé à cette rencontre. Elles ont toutes exprimé les souffrances qu’elles ont vécues durant les périodes de détention et les exactions qu’elles continuent de subir. Elles ont manifesté leur préoccupation quant à la concrétisation des recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation. Elles ont souligné l’urgence du règlement du dossier des graves violations des droits de l’homme et en particulier celui de la disparition forcée

Le Rapporteur Spécial des Nations Unies aux droits humains a pour sa part pris bonne note et a exprimé à l’AMRVT son soutien pour ses actions et ses nobles objectifs. Il a exhaussé notre association à continuer à prendre en charge toutes les victimes de la torture en leur apportant l’aide nécessaire à leur réhabilitation aussi bien médicale que psychologique et à tout mettre en œuvre pour réussir leur réinsertion sociale. Les échanges ont été clôturés par un pot d’amitié en l’honneur de la délégation et des victimes des violations graves des droits de l’homme présentes Fait à Casablanca le lundi 24/09 /2012

20 Rue d’Alger– Casablanca - Tel / Fax : 05 22 22 61 27 / 05 22 48 27 33 E.mail : assoamrvt@yahoo.fr


Retour en haut Plan du site  |   Nous contacter   |   RSS   |   Retrouvez nous sur Facebook   |   ©ATMF 2003-2021